Valeurs

9 tests diagnostiques pendant la grossesse pour détecter les anomalies chez le fœtus


Pendant la grossesse, la principale préoccupation de la future maman c'est que tout se développe normalement et votre bébé est né sain et fort. Pour vérifier qu'il y a une anomalie, il existe différents tests de diagnostic ou tests prénataux. Certains ne sont pas invasifs, mais d'autres comportent des risques pour le bébé et la femme enceinte.

Découvrez ces 9 tests diagnostiques pendant la grossesse pour détecter les anomalies chez le fœtus. Nous vous disons ce que chacun d'eux nous informe et comment cela se fait.

De la maturation pulmonaire du bébé aux possibilités d'avoir un trouble chromosomique. Il existe de nombreux tests qui poursuivent détecter rapidement toute anomalie chez le fœtus. Dans certains cas, un diagnostic précoce peut aider à résoudre le problème.

Voici une liste de 9 tests diagnostiques pendant la grossesse qui sont utilisés pour détecter tout type d'anomalie pouvant affecter le bébé:

1. Échographie. L'échographie est le test le plus utilisé tout au long de la grossesse. Il fonctionne au moyen d'ultrasons qui parviennent à capturer une image du bébé et montrent de manière assez fiable des facteurs déterminants, tels que le niveau de liquide amniotique, la longueur du fémur du fœtus, la formation de ses organes, la qualité du placenta ... Il existe de nombreux types d'échographie. Le plus courant est en deux dimensions (échographie 2D), bien qu'il existe de plus en plus de centres qui proposent aux parents une échographie en trois dimensions et même en quatre dimensions.

Pour la femme enceinte, ce n'est pas un problème. Elle est réalisée sur une civière à l'aide d'un appareil à ultrasons et d'un peu de gel qui aide les ondes ultrasonores à mieux capturer l'intérieur de l'utérus.

2. La culture d'urine. C'est un test urinaire qui est réalisé sur la femme enceinte afin de trouver des traces d'éventuelles bactéries nocives pour le bébé. Elle est réalisée au moyen de l'étude microbiologique des échantillons en laboratoire. Ce test permet de détecter tout type d'infection urinaire chez la femme enceinte, ainsi que la présence de toute bactérie qui doit être combattue avec un antibiotique.

3. Amniocentèse. C'est un test invasif pour détecter des maladies chez le fœtus, certaines génétiques, comme le syndrome de Down. Le test consiste en l'extraction d'un peu de liquide amniotique. Pour ce faire, une aiguille très longue et fine est insérée dans le ventre de la femme enceinte. Le liquide amniotique contient une grande quantité de matériel provenant du bébé, tel qu'un échantillon de peau et de cheveux, qui donnera des informations précieuses, car à partir de ces échantillons, son ADN complet peut être extrait. Ce test donnera également des informations exactes sur le sexe du bébé.

Cependant, c'est un test qui comporte un certain danger pour le bébé et la femme enceinte. En fait, certaines fausses couches surviennent encore à cause de ce test de diagnostic. La femme enceinte doit rester au repos complet quelques jours après la réalisation de l'amniocentèse.

4. Le test O'Sullivan. Ce test n'est pas invasif, bien qu'il soit un peu inconfortable pour la femme enceinte, qui doit prendre une préparation de glucose et subir deux prises de sang (une avant de boire la préparation et une autre après). Il est utilisé pour mesurer la glycémie de la mère et déterminer s'il y a un diabète gestationnel. Si le résultat est positif, la femme enceinte doit changer complètement ses habitudes alimentaires, suivre un régime guidé par son médecin et faire plus de sport.

6. Test de maturation pulmonaire ou test quantusFLM. Il s'agit d'un nouveau test, encore pratiqué dans quelques hôpitaux, mais qui a tendance à se répandre rapidement. Il est utilisé pour mesurer le degré de maturation des poumons du bébé, pour savoir s'il serait prêt à naître prématurément. Il est très utile dans le cas où le travail doit être induit. Elle est réalisée à l'aide d'une échographie 2D et est analysée grâce à un système logiciel installé sur l'ordinateur.

7. Etude de l'ADN fœtal dans le sang maternel. Un autre système novateur pour mesurer d'éventuelles malformations génétiques est l'analyse de l'ADN dans le sang de la mère. Elle est réalisée au cours du premier trimestre, à partir de la semaine 10 de la grossesse, et atteint une approximation très élevée pour déterminer si le bébé souffre du syndrome de Down, de Patau, d'Edwars et d'autres maladies chromosomiques. De plus, ils peuvent connaître exactement le sexe du bébé. Parmi ses grands avantages, qui est une simple prise de sang, rien d'invasif ou de dangereux pour la mère et le bébé.

8. Le triple dépistage. C'est un test qui combine des tests sanguins et des ultrasons. Il est effectué au cours du premier trimestre de la grossesse. C'est un test de dépistage, c'est-à-dire qu'il nous donne une approximation des chances qu'a le bébé d'avoir un certain type de malformation ou de maladie comme le syndrome de Down. L'échographie mesure, par exemple, la taille du fémur et du pli nucal, ce qui donne une évaluation des risques qui existent pour la présence du syndrome de Down.

9. Échographie Doppler. Il s'agit d'une échographie couleur, qui montre le flux sanguin du bébé. Ceci est très important, par exemple, pour rechercher un problème avec le cordon ombilical. Il fournit également des informations précieuses sur la circulation sanguine dans le cerveau et le cœur du bébé. Les résultats aident à en savoir plus sur la croissance fœtale.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 9 tests diagnostiques pendant la grossesse pour détecter les anomalies chez le fœtus, dans la catégorie Etapes de la grossesse sur place.


Vidéo: Le fœtus, notre patient - JEAN MARIE JOUANNIC (Décembre 2021).